Intimités

tableau-1Absorbée par mes pensées, je divague…

La nostalgie m’emportera bientôt.

Il faut de mon histoire que je l’élague :

Le vent tournera bien assez tôt.

 

Oh peins-moi dans une clarté angélique,

Fais de mon portrait un art d’aimer,

Fige les ombres de mon passé tragique,

Donne-moi le goût de l’immortalité !

 

Ça y est ! je m’évapore…

Tu me retiens, comme un trésor ;

Et tu m’insuffles un air divin.

 

Conteuse de songes,

Dont les traits s’allongent,

Je t’appartiens.

 

Poème inspiré par la collection Intimités d’Elisabeth Lefèvre

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *