Le processus d’écriture doit-il toujours être le même ?

Lorsque j’ai écrit Phitanie, j’étais encore étudiante et hébergée chez mes parents. J’avais plus de vacances, plus de temps libre, et surtout moins d’obligations qu’aujourd’hui (tâches ménagères, cuisine quotidienne…ndlr. Merci encore papa et maman pour ce bon vieux temps ^^). Si bien que j’avais facilement l’occasion de me poser devant mon ordinateur pour laisser libre cours à mon imagination.

Un rituel quasi religieux

Une fois la porte de ma chambre bien fermée et mon entourage averti de ne surtout pas me déranger, le même rituel se déroulait inlassablement. Je coupais ma connexion wi-fi et mon bluetooth, je fermais toutes les applications en cours, et j’ouvrais mon fameux dossier « écriture ». Une fois sur ma page word, je relisais impérativement le dernier chapitre que j’avais écrit. Cela me permettait de rester cohérente dans mon histoire et de me replonger directement dans l’intrigue en cours. C’était également l’occasion de corriger les quelques coquilles qui s’étaient glissées entre les lignes et de réécrire certains passages qui ne me convenaient plus.

Lorsque je n’avais pas écrit depuis plusieurs semaines, voire plusieurs mois (et oui, l’Université, ça prend du temps), je retournais plusieurs chapitres en arrière voire relisais la totalité de ce que j’avais déjà écrit. Mais à ma plus grande surprise, c’était généralement satisfaisant et je reprenais mon histoire là où je l’avais laissée.

Et si le rituel devenait un obstacle ?

Qu’en est-il aujourd’hui ? Les pages de Phitanie ont déjà bien été tournées et je tente de me lancer dans de nouveaux projets d’écriture. Par habitude sans doute, je me suis replongée dans cet ancien rituel. Sauf que mon bureau n’est plus dans ma chambre mais en plein milieu du salon, et que mon quotidien m’empêche de trouver le temps, et parfois le courage, de me remettre à l’écriture.

Il se passe souvent plusieurs mois avant que je ne puisse revenir sur mon manuscrit. Alors à chaque fois, je le relis depuis le début et je ne cesse de le corriger encore et encore, sans véritablement avancer. Empêtrée dans ce rituel qui, auparavant, me rassurait, j’ai l’impression qu’il m’empêche désormais de créer.

Je parviens pourtant toujours à remettre à jour tout ce que j’avais écrit et à en être satisfaite. Malheureusement, quand j’atteins ce seuil, je retombe dans une période complexe où je ne peux plus m’y consacrer pendant des semaines. Résultat ? On est reparti pour un tour…

Alors le processus d’écriture doit-il toujours être le même ? Sans doute pas. Il doit s’adapter à notre personnalité, notre quotidien, nos habitudes. Il doit nous rassurer sans nous entraver. Il ne me reste qu’à trouver celui qui conviendra à la femme active que je suis devenue !

Découvrez d‘autres articles sur ma vie d’auteur

in leo luctus Nullam Sed libero venenatis risus. mi, Curabitur tempus